Comment avoir confiance en soi en 3 étapes simples

Comment avoir confiance en soi ? Ce qu’il est nécessaire d’admettre, et que tout le monde ne nait pas égaux lorsqu’il s’agit de la timidité et de la confiance.

Certains vivent avec un égo surdimensionné, d’autres sont (beaucoup) plus réservés. Ceci dit, Savoir comment avoir confiance en soi peut s’apprendre. J’ai tendance à dire que la phrase « c’est pas toi » ou « ça te correspond pas » est complètement biaisé, car en réalité, si vous voulez changer, vous devez vous faire souffrance et changer coute que coute. Car être fataliste et accepter un sort qui n’en est pas un en reniant votre volonté : ça c’est ce qui s’appelle se renier.

Comment avoir confiance en soi ?
1 – Admettre son manque de confiance en soi 

Comme pour tout problème, il est nécessaire de savoir identifier la source. Si vous avez du mal à vous intégrer socialement, fort est à parier, que vous avez une mauvaise estime de vous. Pourquoi ? Parce que s’intégrer est simple en réalité. La plupart du temps, les personnes qui n’entrent pas naturellement dans un cercle social, sont les personnes qui les plus discrètes. Non parce qu’elles ne veulent pas réagir mais parce qu’elles ont peur de réagir et donc de décevoir, de se faire critiquer, etc .. car justement, elles ne sont pas sures d’elles et de leur capacité a ajouter de la valeur (quoique, au fur et à mesure, vous pouvez peut être croire que finalement, c’est juste la flemme de parler, mais croyez moi … c’est bel et bien un problème de confiance). Souvent, le manque de confiance se camoufle derrière une volonté d’être cette flemmardise, car avouer son manque de confiance, c’est comme avouer qu’on a tord. Ca fait du mal à l’égo. Mais qu’à cela ne tienne … Maintenant, si vous vous reconnaissez dans ce cas, il vous faut accepter que vous n’avez pas ENCORE confiance en vous. Oui … mais ce n’est pas grave ! Admettez votre faiblesse, mais dédramatisez les choses : ce n’est pas parce que vous êtes un peu en manque d’assurance, que vous êtes une sous personne. Bien au contraire : reconnaitre ses faiblesses, c’est aussi savoir avancer ! Car maintenant vous pouvez travailler sur ce qui vous fait défaut ! 

2 – Identifier la source de votre manque de confiance 

Comme bien souvent, cette pathologie comportementale tient sa source d’une expérience personnelle traumatisante. Cela peut être une enfance difficile, un chagrin d’amour intense, un échec qui vous tient à coeur, une succession d’échecs aussi … C’est un comportement qui peut remonter à loin dans votre enfance, ou même remonter à quelques années, voire quelques mois plus tôt. Mais essayez’d’identifier source de ce mal : c’est souvent assez difficile d’y repenser, mais c’est essentiel. Car de cette émergence, vous n’en avez eu qu’une vision très subjective. Ca vous a marqué sur le moment, un choc émotionnel surement, et il y a de fortes chances que vous ayez donné trop d’importance à cet événement. Donc ce que vous devez faire, est donc d’étudier a froid, et de façon objective ce qui s’est passé . Ca peut être une insulte a votre égard, un échec encore une fois, ou un refus amoureux …. Mais lisez donc : 

  •  Les gouts et les appréciations, il y en a autant que d’êtres humains. Ce n’est pas parce qu’une personne vous a fait une critique blessante que tout le monde pensera la même chose 
  • Si vous avez échoué à une quelconque tache … Est ce que ça fait de vous une sous personne ? Absolument pas . Les gens qui réussissent ont forcément connu l’échec. De très nombreux échecs. 

Donc au final, vous devez absolument dédramatiser votre traumatisme . Car, ce n’est rien ! Vous avez échoué ? Peu importe, réussissez une prochaine fois, ou autre part ! On vous critique ? Très bien, prenez la critique, analysez ce que vous pouvez changer, et si vous n’y pouvez rien, tant pis, d’autres personnes vous apprécieront. Vous devez à la fois accepter les choses (accepter les expériences et les choses qui vous arrivent) mais aussi garder un certain détachement car si vous vous concentrez trop sur l’avis d’autrui, vous vous gâchez car vous passerez votre vie à vous soucier des autres plutôt que vous, et donc à les places sur un piédestal, vous mettre en retrait, et finalement, avec tout cela votre confiance en soi s’envole en en fumée. Donc à la question comment avoir confiance en soi ? la réponse est : commencez donc par oublier la source de votre traumatisme et minimisez l’impact que peuvent avoir l’avis des autres sur vous. 

3 – Comment avoir confiance en soi alors ? 

Déterminer la source du problème est une chose, maintenant il vous faut agir pour vous déshabituer à être peu confiante. Car oui, le manque de confiance en soi est plus une habitude qu’une fatalité ! Vous avez habitué votre esprit à vous comporter comme une personne sans estime de soi. Par conséquent, votre état d’esprit s’aligne et finit par faire réellement de vous une personne sans aucune assurance. C’est pour cela que la durée de votre engagement pour changer est déterminante à la réussite de votre « guérison » (si tantôt nous devions parler d’une maladie …) . De façon plus concrète : l’objectif est maintenant de vous comporter comme une personne qui déborde d’assurance. Pourquoi ? Parce que, comme dit précédemment, l’esprit s’aligne avec le comportement. Donc comment avoir confiance en soi ? Simplement, comportez vous comme une personne assurée, et vous le deviendrez. 

Comment séduire une fun girl : les meilleures astuces d‘un séducteur 

Comment séduire une fun girl ? Aujourd’hui, la chronique parlera d’un sujet plutôt masculin car c’est un invité séducteur qui s’est proposé d’écrire un article pour nous.

Mike Andria, coach, expert en rencontre, et fondateur du site « abordeunefille.com » se propose ici de nous dévoilez quelques uns de ses secrets pour savoir comment draguer une fille dans la rue. Des secrets qui pourraient très bien vous être utile également, car la séduction finalement concerne les deux partis qui y participent.

On a très souvent tendance à penser que la séduction ne dépend que de notre physique et que par conséquent notre potentiel d’attraction est limité, et ce, dès notre naissance. Et pour cette raison, nombre de personnes abandonnent même l’idée de séduire . Tout un tas d’idée préconçues qui empêchent les jeunes hommes d’aborder une fille. Seulement, quelle fille n’a jamais rêvé de se faire aborder par un garçon, de façon élégante et sincère, sans vulgarité ? Un séducteur propose ainsi ses conseils pour séduire : 

Considérer la séduction comme une extension des qualités sociales

La première chose qu’il est important de prendre en compte pour savoir comment séduire une femme, est que bien souvent, on a tendance à penser 2 choses concernant la séduction : premièrement, que c’est une question de physique. Deuxièmement, que c’est une question de techniques. 

En réalité, ce n’est aucun des deux. Ou plus précisément : les deux sont utiles mais par suffisants pour devenir quelqu’un de séduisant. Car en réalité, c’est un ensemble de qualité qu’il faut développer. Mais pas n’importe lesquelles : ce sont les facultés sociales qui seront les plus importantes. En effet, rencontrer une fille, ce n’est pas plus différent que de savoir se présenter à un inconnu, des amis d’amis, à de nouveaux collègues… Contrairement à c que l’on pourrait croire, discuter avec de nouvelles personnes, est exactement la même mécanique de rencontrer une fille que l’on voudrait séduire. Si vous arrivez à mettre à l’aise un inconnu et l’accueillir dans votre cercle, vous saurez en faire de même pour une fille que vous voulez séduire. Et c’est en ça que je dis : la base de la séduction repose sur des qualités sociales avant tout . Vous devez être capable de : 

  • vous adaptez 
  • mettre a l’aise 
  • savoir faire la discussion 
  • savoir anticiper les accrocs 

Ceci dit, les personnes qui sont très sociables ne sont pas forcément les personnes les plus séduisantes non plus. Tout ça, parce qu’il leur manque également d’autres ingrédients essentiels. 

Séduire par la polarité 

L’attraction entre un homme et une femme s’opère comme deux aimants : les deux polarisés doivent être inverse pour s’attirer. En ce sens, un homme doit respirer la polarité masculine, et une femme doit quant à elle faire preuve d’une grande polarité féminine . Ce qui se traduit par :

  • l’homme devra être celui qui prend ses responsabilités. En ce sens, il ne devra pas être en manque de confiance en soi, et devra assumer au maximum sa virilité. car un homme en manque d’assurance ne pourra jamais subvenir aux besoins de sa femmes. 
  • la femme quant a elle devra faire preuve de douceur, et de délicatesse.

Mais attention : si les opposés s’attirent, il faut prendre garde toutefois à ne pas exagérer non plus. Tout est une question d’équilibre. 

Comment faire ?  

La drague n’est qu’un jeu qui engage les deux personnes concernées. En ce sens, si l’un des parti ne veut pas jouer, il est inutile de continuer. Mais si les deux partis sont consentants (à jouer) et bien il est nécessaire de pas faire d’erreurs. 

L’une des erreurs les plus grosses est de vouloir tout faire pour contenter son vis à vis. Comme je vous ai dit, les opposés s’attirent, donc  essayez de rester un minimum un challenge, ne dévoilez pas tout, et surtout ne donnez pas trop d’intérêt sans quoi, vous risquez d’effrayer plus qu’autre chose. Si vous êtes tous les deux attirés.

Aussi, il faut savoir montrer beaucoup d’assurance : une bonne partie de l’attraction se joue sur la confiance. C’est justement ce qui va permettre à une fille de se sentir rassurée. Car une femme a besoin de ce rapport protecteur de la part d’un homme, encore une fois du à la polarité qui existe entre les deux sexes : nous ne sommes pas différents, mais plutôt complémentaires. Et cette complémentarité est séduisante.

Les scénario : où rencontrer ? 

Un des plus gros cliché que j’essaie de faire oublier est que la rencontre ne peut se faire qu’en boite ou en soirée, ou en ligne : ce qui est absolument faux. Les rencontres peuvent également se faire naturellement dans la rue. Pas besoin de se mettre en conditions ! Les rencontres qui ne ressemblent pas aux autres sont aussi les plus belles, alors il n’y a aucun mal a rencontrer en faisant ses courses, en allant au boulot, en se rendant chez des amis …. 

La méthode de séduction que j’enseigne n’est ni bourré de clichés, ni rigide : elle permet entre autre de séduire dans la rue, dans le métro .. partout ! Et mes élèves sont alors en mesure de rencontrer des filles de tout horizon : en effet, contrairement à notre réseau social, la rue est un monde vaste et rempli de personnes différentes, d’étrangers, qui en temps normal ne se rencontreraient jamais …  et séduire des asiatiques, séduire les femmes russes ou suédoises, séduire des métisses … tout ça n’aura plus rien d’inaccessible . Bien au contraire ! Et même draguer au travail ne sera plus obstacle Fini les barrières les idées préconçues qui nous empêchent d’improviser et réécrire le champ des possibles. 

C’est pourquoi, autant hommes que femmes, nous devint ouvrir nos perspectives, et c’est uniquement comme cela que l’on fera des rencontres réellement palpitantes.